Les marques sont de + en + orientées « données » pour améliorer l’expérience prospects/clients.

En effet, le consommateur connecté d’aujourd’hui s’attend à vivre des expériences hautement personnalisées et respectueuses de sa vie privées (on le constate avec les plateformes de musique ou de VOD type Nexflix qui fonctionnent sur les recommandations selon profil)

51% des consommateurs sont prêts à partager leurs données personnelles pour une expérience plus personnalisée

Ainsi les 2 enjeux majeurs qui se dessinent pour les marques en 2020 sont :
> la propriété des données (comment augmenter sa first party)
> le contrôle et la maitrise des données (comment les activer efficacement)

Les entreprises veulent absolument retrouver une plus grande maîtrise de leurs données pour véritablement devenir des leaders de l’expérience client mais aussi établir les bases de la personnalisation par l’intelligence artificielle.

Pour une réelle valeur ajoutée, ces systèmes doivent s’appuyer sur un socle de données solide.

Les différents types de data à disposition :

First Party Data (celle de l’annonceur anonyme ou personnelle) : données issues de votre PRM/CRM (construite sur la collecte de données personnelles), données de navigation (cookies anonymes), données LOG, données déclaratives, données transactionnelles, interactions on et offline, call center, emailings, marketing direct, magasins

Second Party Data : la 2nd party est plus spécifique car elle provient d’un annonceur ayant un consommateur type proche du vôtre, ou du moins, vous savez précisément d’où vient la donnée. Vous gagnez donc en volume tout en conservant une excellente qualification d’audience.

Third Party Data : données souvent agrégées, provenant de sources multiples. Son avantage clé : le reach et la diversité des segments proposés.

La collecte de la first party et l’analyse des données individuelles/personnelles permettra d’offrir :

– De meilleures chances d’atteindre la combinaison gagnante (bon moment, bon message, bonne personne et bon canal)

– La possibilité d’une indépendance face aux GAFA/jardins clos qui sont depuis des années les mieux placés pour cerner et identifier les besoins des clients

75% des entreprises européennes considèrent l’utilisation des données first party comme haute priorité
(source Etude Adobe Tendance du Digital 2019)

Pour enrichir leurs données first, les marques prévoient de mettre l’accent sur 2 axes prioritaires :

> Refondre/ améliorer leurs parcours clients (collecte interne)

> Développer des campagnes d’embasement (collecte externe) via des jeux concours par exemple ou encore sur la réconciliation des données online et offline

On peut observer le côté vertueux de la collecte à travers le schéma ci-dessous :

La donnée « email » est aujourd’hui la plus convoitée par les marques. Au-delà de l’exploitation dans votre CRM, elle servira à mieux piloter la third party (par exemple lorsque vous charger l’email sur les plateforme facebook pour créer des profils jumeaux, vos audiences seront plus précises et affinées).

Source : BAROMÈTRE 2019 ACTITO DU MARKETING PERSONNALISÉ réalisé auprès de 362 marketeurs français qui ont révélé leurs pratiques et leurs projets en termes d’activation, de personnalisation, de fidélisation ou encore d’intelligence artificielle

Pour enrichir votre fisrt party data,
téléchargez notre GUIDE PRATIQUE 2019 sur la collecte de leads

OU

Contactez les équipes Octelio Conseil